template::1

  • Some template errors occurred, see debug for more information.

error::1 [3]

  • Some errors occurred, see debug for more information.

15 MARS 2010

Convention “Vers des gares urbaines”

L' Établissement public d’aménagement Orly-Rungis ● Seine Amont, s’engage avec la SNCF, RFF et le STIF pour imaginer la métamorphose des gares du territoire

L’Établissement public d’aménagement Orly-Rungis ● Seine Amont, SNCF, Réseau ferré de France (RFF) et le STIF viennent de signer une convention “Vers des gares urbaines” qui concerne 7 gares de la ligne du RER C, situées sur le territoire de l’opération d’intérêt national Orly–Rungis ● Seine Amont : Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Les Ardoines, Choisy-le-Roi, Les Saules, Pont-de-Rungis, Rungis-La Fraternelle.Cette convention naît du constat de la nécessité de faire évoluer ces gares, tant en termes de capacité que pour jouer pleinement leur rôle de centres attractifs de véritables quartiers de ville.


Elle prévoit la réalisation de deux études qui ont démarré en février 2010 et qui aboutiront d’ici la fin de l’année.


La première de ces études, confiée au cabinet INGEROP, porte sur les déplacements au sein du territoire. Elle permettra d’évaluer et d’anticiper l’accroissement des besoins de mobilité et d’intermodalité.


La seconde étude, réalisée par l’AREP, porte sur l’insertion urbaine des gares. Elle élaborera des scénarios d’évolution des gares et de leurs abords immédiats, pour faire en sorte qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle de pôles d’échanges “inter-modaux” et de nouvelles centralités urbaines, et répondre aux évolutions des flux de passagers identifiés par la première étude.
Très concrètement, elle répondra à la question “Comment réaménager les gares pour qu’elles anticipent l’évolution des besoins, s’insèrent mieux et rayonnent dans la ville ?


Cette convention fait suite au premier partenariat engagé par l’EPA et le monde ferroviaire en novembre 2008, sur la rationnalisation et le développement des activités ferroviaires, et la réorganisation de leurs emprises foncières.


Elle s’inscrit dans la continuité du Projet stratégique directeur de l’Établissement public, adopté au printemps dernier, qui prévoit “d’organiser le développement urbain autour d’une nouvelle offre de transport”, identifie les gares comme les supports du développement urbain local et les lieux d’articulation des réseaux locaux et métropolitains.


Maîtrise d’ouvrage :

Établissement public d’aménagement Orly-Rungis ● Seine Amont.
Calendrier :
- septembre 2010, scénarios d’évolution des gares
- fin 2010, esquisses de transformation des gares.
Financement :
40 % par l’EPA, 20 % par SNCF, 20 % par RFF, 20 % par le STIF.
Budget global :

400 000 €.

Convention “Vers des gares urbaines” (66,81 ko)
Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.