15 OCTOBRE 2012

Grand Paris Express : réunion publique à Vitry-sur-Seine

La réunion présidée le 12 octobre par Etienne Guyot, président du directoire de la Société du Grand Paris, a permis d'apporter au public de nombreuses informations.

Il s'agissait de l'une des 21 réunions publiques organisées par la Société du Grand Paris pour rencontrer les habitants des villes desservies par la "Ligne Rouge Sud". La restitution est disponible ici.

Entrée en service du premier tronçon prévue en 2018

La Ligne Rouge Sud, entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs, sera le premier tronçon à entrer en service, en 2018.  Elle mettra en relation l’Est parisien et les secteurs denses des quartiers sud de Paris. A terme, les navettes automatiques Grand Paris Express d'une capacité de 1000 voyageurs par train circuleront à raison d'une toutes les deux minutes en heure de pointe, roulant entre 55 et 60 km/h en vitesse moyenne.

Le long des 33 km de la Ligne Rouge Sud, ses 16 gares concerneront plus d'un million d'habitants. Dès sa mise en service, elle sera empruntée par 250 000 à 300 000 voyageurs par jour en semaine, dont 35 000 et 40 000 à l’heure de pointe.

A la gare des Ardoines, 7 100 voyageurs à l'heure de pointe

La gare des Ardoines devrait quant à elle être fréquentée, à terme, par 7 100 voyageurs à l’heure de pointe du matin. Ils pourront y effectuer des correspondances entre le Grand Paris Express, le RER C et deux nouvelles lignes de transport de surface en site propre. 

La Ligne Rouge Sud réduira considérablement les temps de trajet, notamment entre ses gares :

Un tunnel à très grande profondeur

Le tracé de la ligne s'écarte autant que possible du bâti existant et 75 % des emprises des gares et émergences appartiennent à des propriétaires publics. Le tunnel de la Ligne Rouge Sud sera réalisé en sous-sol à très grande profondeur, le choix d’utiliser un tunnelier permettant d’éviter les impacts et les nuisances directes pour les constructions en surface.

Des sites de maintenance créateurs d'emploi

Le poste de commande et de contrôle de la ligne sera situé à Champigny-sur-Marne, ainsi que l'un des deux sites de maintenance et de remisage, l'autre  étant installé aux Ardoines ; il accueillera le stockage des pièces nécessaires pour la maintenance de la ligne et le remisage des trains de travaux. Ces trois sites favoriseront la création de 650 emplois.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.