Vitry-sur-Seine

La ZAC Gare Ardoines

Au sud des Ardoines, se mettent en place les bases du pôle multimodal et des grandes infrastructures d’espaces publics, prélude à la montée en puissance d’une adresse tertiaire métropolitaine.
Gare des Ardoines

Résumé du projet

Le périmètre de la ZAC, qui englobe la gare RER des Ardoines, s’étend sur 49 ha de part et d'autres des voies ferrées et en bordure du site de Sanofi à l'est, et de l'autoroute A86 au sud. Il s'agit en grande partie  d'une zone industrielle et logistique (activités ferroviaires notamment).


La ZAC Gare Ardoines se développe autour du pôle multimodal métropolitain et de l’A86, au croisement du grand cours nord-sud des Ardoines emprunte par le T Zen 5 et de l’arc est-ouest qui franchit les voies ferrées et la Seine. Elle accueillera un pôle urbain tertiaire de grande envergure, aux remarquables aménités urbaines : espaces publics, commerces et services en pied d’immeuble, pôle commercial de destination, mixité tertiaire / résidentiel générant une animation permanente. Ce nouveau pôle urbain s’articule entre les quartiers habites de Vitry et le site Sanofi en bord de Seine qui vient de réorganiser ses accès sur la nouvelle liaison.

Les activités économiques déjà présentes, du BTP, du commerce de gros et de la logistique, y seront revalorisées en s’inscrivant dans un environnement urbain de qualité, rejointes par des filières d’avenir innovantes telles que les Eco activités, les matériaux ou la mécatronique. Une grande halle ferroviaire désaffectée, emblématique de l’histoire des Ardoines, est promise à terme à une reconversion en grand équipement de destination accueillant des évènements, des commerces, des activités économiques, culturelles et sportives.

Lancement d’une première phase opérationnelle et émergence d’un quartier mixte


Le programme prévisionnel de la ZAC permettra de développer plus de 650 000 m² dont 60 % de surfaces à destination économique.

La première phase opérationnelle aujourd’hui engagée pour des livraisons attendues en 2020 prévoit notamment :

  • la mise en service des grandes infrastructures de transport, du pôle multimodal des Ardoines et du franchissement ferroviaire est-ouest ;
  • l’aménagement des abords de la future gare, point d’ancrage du nouveau pôle urbain et tertiaire ;
  • la mise en service du site de maintenance des infrastructures de la ligne 15 (400 emplois), en pointe sud, près de l’A86 (architecte : Atelier Barani) ;
  • la réalisation au sud, vers l’A86, de près de 40 000 m² SDP d’offre immobilière innovante pour les activités productives non tertiaires ;
  • le développement de 60 000 m² SDP d’habitat, équipements et services, dans le prolongement du tissu urbain existant.

Intervenants

Maîtrise d'œuvre, conception et coordination de la ZAC

TGTFP, architectes urbanistes
Florence Mercier, paysagiste
IGREC Ingénierie, VRD et génie civil
INFRA Services, ingénierie de l'hydraulique
JPH Conseil, consultant ferroviaire