Alfortville

Le secteur sud

Le nouveau franchissement de la Seine dont bénéficiera le secteur Sud d'Alfortville est de nature à renforcer considérablement l'ancrage urbain et économique de la commune au territoire.
Opération renouvellement urbain à Alforville Sud - EPA ORSA

Les atouts

Un nouveau franchissement de la Seine est prévu à la hauteur du sud de la commune d'Alfortville pour assurer la continuité d'un itinéraire est-ouest important, connectant les trois routes ex-nationales nord-sud (RD7, RD6 et RD5). Ce secteur est en outre directement concerné par le projet de métro automatique en rocade et bénéficiera de l'influence du pôle intermodal Pompadour.

Le sud de la commune d'Alfortville est déjà actif puisqu'il accueille près de 110 entreprises et 3 000 emplois, notamment dans le secteur logistique (plateforme fluviale) mais également dans la recherche privée, avec une extension du centre de recherche biotech du site Sanofi des Ardoines.

Il est également en pleine mutation, comme en témoignent :

  • La récente zone d'activité Val-de-Seine
  • Une grande opération de renouvellement urbain pilotée par l'ANRU au nord (Chantereine, Grand-Ensemble, Saint-Pierre Toulon et Langevin)
  • Le développement métropolitain des Ardoines à l'ouest, au débouché du futur pont en rive gauche.


Le projet

Une équipe de maîtrise d'œuvre urbaine sera missionnée pour réfléchir à la transformation d'un secteur de 25 ha environ où doit s'insérer la tête de pont. Accueillant principalement des activités économiques, ce secteur compris  entre la Seine et le cimetière d'Alfortville est borné au nord par la ZAC Chantereine (opération ANRU) et au sud par la zone d'activités économiques du Val-de-Seine.

Destinée à se traduire en un schéma de principe pour l'aménagement de ce secteur, la réflexion portera sur :

  • L'insertion de la tête de pont dans le tissu urbain (encombrement, urbanité, constructibilité) et le réseau viaire, à différentes échelles : voiries locales, voie sur berge, boulevard urbain multimodal. 
  • La mise en réseau du sud d'Alfortville avec d'autres pôles économiques, celui des Ardoines mais aussi ceux de Paris-Ivry, d'Évry, de Villejuif ou de Créteil.
  • L'ouverture vers le fleuve : paysage et vues, accès et continuité cyclable, préservation du biotope, dialogue avec l'autre rive… Il s'agira également de réfléchir au devenir de la plateforme fluviale. 
  • Les conditions à créer pour réduire la vulnérabilité du site au risque d'inondation et aux risques technologiques (Sanofi), ainsi qu'aux nuisances des activités logistiques.