Projets à l'échelle de grands territoires

Le pôle d'Orly

La stratégie métropolitaine du pôle d’Orly se précise dans un dialogue constructif entre acteurs publics et prives. L’EPA en est le pivot et un acteur direct des opérations d’aménagement qu’il développe.
Pôle d'Orly

Les atouts

Un secteur stratégique pour l’avenir de la métropole


A seulement 7 km de Paris, le pôle d’Orly marque l’entrée dans la zone dense de la métropole et représente le  premier pôle économique du Sud francilien avec 173 000 emplois.

Ce secteur concentre le second aéroport français et les grands équipements économiques qui l’entourent : le MIN de Rungis, les zones d’activités du Senia, de la Sogaris et de la Silic, le centre commercial Belle Épine. 


Tramway, Grand Paris express TGV : une accessibilité renforcée


Déjà accessible par l’A6/A106 et l’A86, le pôle d’Orly est également desservi, depuis 2013, par le tramway T7 qui relie Villejuif à Athis-Mons via l’aéroport, sur une RD7 qui se transforme progressivement en avenue métropolitaine.

L’arrivée des lignes 14 et 18 du futur Grand Paris Express et de la gare TGV viendront non seulement conforter la vocation métropolitaine du pole d’Orly, mais aussi permettre le développement de nouvelles aménités urbaines, la construction des logements ou encore l’accueil d’équipements culturels ou de loisirs de rayonnement métropolitain.


La méthode

Faire converger les investissements publics et privés


La mission de l’EPA consiste à anticiper les évolutions du territoire et à créer les conditions d’une convergence efficace des investissements publics et privés, qui :

  • affirme la dimension métropolitaine du pôle d’Orly ;
  • introduise des fonctions complémentaires dans les zones d’activité économique ;
  • repense le système viaire en intégrant les nouvelles offres de transport en commun ;
  • utilise les gares pour accrocher une urbanisation mixte, trait d’union avec les bourgs historiques de Thiais, de Rungis et d’Orly ;
  • inscrive ces développements dans une trame de ville durable et la création d’un corridor écologique se prolongeant jusqu’à la Seine.

 

Il ne s’agit pas d’une opération d’aménagement classique, mais d’un processus graduel, collectif, négocié, auquel les acteurs publics et prives du territoire apporteront leur contribution. Le partage des réflexions se fait notamment dans le cadre de l’Association pour le développement économique du pole Orly-Rungis (ADOR), dont l’EPA est membre.

Les entreprises réunies ont investi plus d’un milliard d’euros entre 2000 et 2010 et les projets à venir permettent d’augurer la poursuite de cette tendance.


Une dynamique de grands projets

Plusieurs projets conduits par l’EPA sont déjà à l’œuvre sur le pôle d’Orly : l’éco-quartier des Portes d’Orly (Chevilly-Larue), le renouveau du centre-ville de Villeneuve-Saint-Georges, la valorisation de la Plaine de Montjean, la Cité de la gastronomie de Paris Rungis, le secteur des Vœux (Orly), le Senia, et le Chemin des carrières (Orly).


Enfin, le pôle d’Orly forme le cœur d’un territoire plus vaste appelé Grand Orly, objet d’un contrat de développement territorial en cours d’élaboration.