Contrats de développement territorial

Les Grandes Ardoines (CDT)

Le territoire composé des communes de Vitry-sur-Seine, Choisy-le-Roi et Alfortville fait l’objet d’un contrat de développement territorial. L’EPA contribue à l’ingénierie du projet, qui s’inscrit dans la grande opération d’urbanisme d’Orly Rungis - Seine Amont.
Contrat de développement territorial des Grandes Ardoines - EPA ORSA

Le territoire

Le territoire des Grandes Ardoines, situé dans la vallée de la Seine à trois kilomètres au sud de Paris, abrite de grandes entreprises (EDF, Sanofi, Air Liquide, Renault, Artelia...) et de nombreuses PME-PMI innovantes qui en font un pôle productif majeur.


L’arrivée prochaine du Grand Paris Express, la création de franchissements de la Seine et des faisceaux ferrés et un foncier mutable important lui confèrent un potentiel de développement économique et urbain exceptionnel. La maîtrise des risques d’inondation, le compactage des installations énergétiques et ferroviaires, ainsi que la fermeture du dépôt pétrolier de Vitry-sur-Seine constituent des enjeux majeurs pour le concrétiser. De nombreux projets sont engagés, couvrant plus de 300 ha. Près de 1,9 million de m2 sont déjà programmés sur 4 secteurs d’aménagement.



La stratégie

Le CDT vise un développement urbain et économique ambitieux et durable de part et d’autre de la Seine. Le rôle structurant de ce fleuve dans le paysage, les activités et la protection de la biodiversité est central. Le caractère métropolitain, actif et solidaire du territoire des Grandes Ardoines, mais aussi l’identité des quartiers qui le composent seront affirmés. 


Les objectifs stratégiques du projet (détaillés dans la plaquette à télécharger) sont les suivants.


  • Poursuivre le développement de secteurs majeurs du territoire : à Vitry-sur-Seine, Les Ardoines, les secteurs Rouget-de-L’Isle et Vitry-Centre (gare) ; à Choisy-le-Roi, le Lugo, le centre-ville, le quartier sud et celui du Port ; à Alfortville, le sud et les berges de Seine.
  • Renforcer le caractère productif et innovant du territoire.
  • Améliorer le maillage de transports en commun à toutes les échelles.
  • Poursuivre l’effort de construction de logements : objectif de 1 390 logements par an pendant 15 ans et un taux de logements sociaux conservé au niveau actuel.
  • Préserver l’identité historique, culturelle et artistique du territoire.
  • Promouvoir une ville compacte et résiliente, réconciliée avec son patrimoine naturel et paysager.


Le programme d’actions

A partir des objectifs stratégiques, les signataires du CDT ont bâti un programme multipartenarial d’actions dont la qualité urbaine est le fil rouge. Cette qualité est fondée sur une offre généreuse d’espaces publics favorisant la diversité des usages, la création d’équipements métropolitains et de proximité, la réintroduction de la nature en ville, l’association de la culture et du patrimoine au développement urbain, et de façon générale la prise en compte des besoins des habitants et des actifs du territoire.


Une quarantaine d’actions s’organisent en 6 thèmes (détaillés dans la plaquette à télécharger).

  • Libération foncière
  • Nouveaux quartiers
  • Maillage du territoire
  • Construction de logements
  • Dynamisation économique et formation
  • Développement culturel
  • Équipements de proximité
  • Environnement


Les étapes du projet

  • Décembre 2013 : signature du CDT
  • Automne 2013 : enquête publique
  • Avril - Août  2013 : avis des personnes publiques associées
  • Mai 2013 : validation du projet
  • Janvier 2012 : signature de l’accord-cadre
  • Février 2011 : lancement de l’élaboration du CDT