Contrats de développement territorial

Le Grand Orly (CDIT)

Ce territoire de 13 communes* à cheval sur les départements du Val-de-Marne et de l’Essonne fait l’objet d’un contrat de développement d’intérêt territorial en cours d’élaboration. Un premier accord-cadre a été signé en novembre 2013. L’EPA contribue à l’ingénierie du projet, qui s’inscrit, en partie, dans la grande opération d’urbanisme d’Orly Rungis - Seine Amont.
Périmètre CDT

Qu’est-ce qu’un contrat de développement d'intérêt territorial ?

Le territoire

Le Grand Orly, premier pôle économique du Sud francilien avec 128 000 emplois, abrite notamment l’aéroport, le marché international de Rungis, le pôle logistique de la SOGARIS, le parc tertiaire de la SILIC, le centre commercial Belle-Épine, regroupés au sein de l’ADOR (association pour le développement du pôle d’Orly), ainsi que les triages de Villeneuve-Saint-Georges et de Valenton, et les zones d’activité de Wissous et Morangis.


Ses 7 100 ha se répartissent à raison d’un tiers d’espaces économiques et d’infrastructures, un tiers d’espaces ouverts naturels et agricoles (dont la plate-forme aéroportuaire) et un tiers de zones résidentielles accueillant 267 700 habitants. 


La stratégie

Le CDIT s’attachera à lever les obstacles qui freinent son développement en s’appuyant sur une offre de transports renforcée et en articulant les dynamiques économiques et résidentielles.

Trois objectifs ont été identifiés.

  • Refondre le système de mobilités de l’international au local. Il s’agit d’améliorer l’accessibilité de l’aéroport grâce au TGV, au Grand Paris Express, au tramway et aux bus, mais aussi de renforcer le maillage global du territoire par les transports en commun et de faciliter le contournement de la plateforme aéroportuaire et le franchissement de la Seine.
  • Conforter le développement économique autour des grands services métropolitains. Complétant les filières historiques (aéronautique, alimentation, transport), une diversification tertiaire est engagée et de grands projets sont lancés comme la Cité de la gastronomie de Paris-Rungis. Ces dynamiques seront encouragées, tant pour rapprocher la population active résidente de l’emploi que renforcer le positionnement métropolitain du territoire.
  • Instaurer une nouvelle urbanité pour les habitants et les actifs. Les projets urbains en cours s’intègrent dans une stratégie globale visant à développer une offre résidentielle attractive et à réduire les nuisances sonores et le risque d’inondation. Cette stratégie implique la création d’une nouvelle armature urbaine adaptée à la réalité économique et géographique du territoire, de Juvisy à Chevilly-Larue, et de Paray-Vieille Poste à Valenton.

Les axes d’engagement

En signant l’accord cadre préalable à la validation du contrat de développement d'intérêt territorial, l’État et les collectivités se sont engagés à définir un programme d’action multipartenarial sur 15 ans structuré selon six axes.

  • Développement des transports en commun : gare TGV à Orly, gares du Grand Paris Express, prolongement du tramway T7 jusqu’à Juvisy, modernisation des RER C et D…
  • Restructuration du réseau viaire : requalification de la RD7, contournement de la plateforme aéroportuaire, liaisons est/ouest…
  • Consolidation du pôle économique : actions sur les filières identitaires, développement du numérique, stratégies en faveur de la formation et de l’accès à l’emploi…
  • Réalisation des grands projets structurants : Cité de la gastronomie de Paris-Rungis, opération Cœur d’Orly, promenade de la vallée de Seine…
  • Développement urbain : aménagement de l’entrée nord de l’Essonne, ZAC Anatole France et Triangle des Meuniers à Chevilly-Larue, renouvellement urbain du grand ensemble Orly-Choisy, ZAC des Bords de Seine à Athis-Mons, requalification des centres-villes de Villeneuve-St-Georges et de Juvisy, métamorphose du SENIA…
  • Exemplarité environnementale : valorisation de l’agriculture urbaine, mise en œuvre du schéma régional de cohérence écologique, développement de la géothermie…

Les étapes du projet

  • Octobre 2011 : lancement de l’élaboration du CDIT
  • Novembre 2011 : création de l’Association des communes et communautés du Grand Orly
  • Juin 2012 : approbation du diagnostic du territoire préalable au CDIT
  • Novembre 2013 : signature de l’accord cadre
  • 2015 : validation prévue du CDIT

* Ablon-sur-Seine, Athis-Mons, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Orly, Paray-Vieille Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge, Thiais, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges