06 JUIN 2011

Le grand stade de rugby à Thiais – Orly

Une candidature collective des villes de Thiais, Orly, Rungis et Chevilly-Larue, du conseil général du Val-de-Marne et de l’Établissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont.

L’Établissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont, les villes de Thiais, Orly, Chevilly-Larue et Rungis, le conseil général du Val-de-Marne se portent collectivement candidats pour l’accueil du futur stade de la Fédération française de rugby.

Ils proposent le site de Thiais – Orly, situé à 1 km de l’aéroport d’Orly et à 6 km de Paris.
Le site de Thiais – Orly est directement desservi par la gare du RER C de Pont-de-Rungis désormais inscrite dans le tracé de la ligne 14, du réseau Grand Paris Express, qui mettra, dès 2017, le site à quatre stations de métro de Paris et à une de l’aéroport.
Cette accessibilité en transports en commun viendra compléter l’excellente desserte routière existante, par les autoroutes A6, A10, A106, A86 et la RN 7.
Grâce à la proximité de l’aéroport d’Orly, qui accueillera une gare TGV, le site de Thiais – Orly sera en mesure d’accueillir toutes les clientèles du futur stade :

  • la clientèle internationale (événements d’échelle mondiale, hémisphère sud) grâce aux aéroports de Roissy et d’Orly,
  • la clientèle européenne (essentiellement anglo-saxonne) depuis l’aéroport, le TGV et la ligne 14,
  • la clientèle nationale (essentiellement du sud-ouest et du sud-est) via les TGV et l’aéroport,
  • la clientèle régionale depuis le RER C et la ligne 14.

Dans le cadre de l’opération d’intérêt national Orly Rungis – Seine Amont, le site de Thiais – Orly fait déjà l’objet d’un vaste projet urbain dont les ambitions sont multiples : créer un véritable lieu de vie, dans un cadre transfiguré par la création d’un grand parc urbain, l’implantation de logements, de commerces et d’équipements ; appuyer le développement de ce nouveau quartier sur la nouvelle gare de Pont-de-Rungis ; tirer parti des richesses du Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis et créer une vitrine de la gastronomie française qui contribuera à l’animation permanente du site.
Le futur stade s’inscrira dans une métamorphose urbaine de grande ampleur.