16 JUILLET 2014

Les Ardoines : un port urbain, en 2016

L’EPA Orly Rungis – Seine Amont, HAROPA-Ports de Paris, la ville de Vitry-sur-Seine, le conseil général du Val-de-Marne, l’État, la Société du Grand Paris, Voies navigables de France et EDF, se sont entendus pour faire émerger un projet de création de port urbain aux Ardoines.
Plateforme fluviale

Cette décision fait suite à une étude de faisabilité pilotée par l’EPA Orsa, aménageur du secteur des Ardoines et réalisée par l’APUR, prestataire retenu en juillet 2013 suite à consultation. Elle s’inscrit dans les objectifs du Grenelle de l’Environnement qui prévoit le développement du transport fluvial, mode alternatif à la route et respectueux de l’environnement, porté par Ports de Paris dans le cadre de sa mission. Cette décision rejoint les réflexions communes engagées par la Société du Grand Paris (SGP) et Ports de Paris afin de promouvoir l’utilisation du transport fluvial et du réseau de ports existants dans le cadre des travaux du Grand Paris Express.


Situé en bord de Seine sur plusieurs kilomètres, entre deux faisceaux ferrés et une autoroute, le quartier des Ardoines dispose d’un véritable potentiel de développement économique et urbain. Il présente également toutes les caractéristiques pour la création d’une plateforme fluviale, alternative durable et efficace au transport routier de matériaux, de déblais, et de marchandises une fois les quartiers construits.


Ce projet de port urbain, réparti sur 3 implantations, dont le démarrage de l’activité est prévu à partir de 2016, accompagnera la réalisation de chantiers importants (travaux de la ligne 15 du Grand Paris express, 2 Zac aux Ardoines, démantèlement de la centrale thermique EDF, etc.), et permettra de conforter la vocation économique du secteur. De grandes entreprises des Ardoines comme EDF, Air Liquide, SANOFI ou STEF, ont déjà exprimé leur intérêt pour ce projet afin d’intégrer le transport fluvial dans leur logistique.


Ports de Paris, qui pourrait assurer la gestion des installations, va maintenant engager un travail d’expertise et de préfiguration du projet, en lien étroit avec l’EPA Orly Rungis – Seine Amont et les autres partenaires. Ces études approfondies permettront de préciser le projet dans ses dimensions techniques, économiques, architecturales et paysagères. L’intégration urbaine du port, la préservation du patrimoine industriel du site et le maintien de la diversité des usages de la Seine seront des enjeux forts du projet.