24 AVRIL 2018

La coopération aux Ardoines

Le 10 avril, Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion des territoires a visité les Ardoines. L’occasion de mettre en avant les enjeux des grandes opérations d’urbanisme franciliennes et de les partager avec l’ensemble des acteurs publics et privés.
Visite Ardoines JDN 2018_VI

Situé à 3 km de Paris, ce site majeur dans la Val-de-Marne de 300 ha en bord de Seine, partiellement occupé par des installations ferroviaires et de production énergétique va progressivement se transformer pour laisser place autour de la future gare du Grand paris Express à un quartier mixte et accessible combinant toutes les fonctions d’une ville agréable à vivre, connectée, avec à terme 3 700 logements et 17 500 emplois à terme sur la ZAC Gare Ardoines.


Le franchissement des voies ferrées, situé au niveau de la ZAC Gare Ardoines, a été officiellement lancé, avec la pose des premières fondations, en présence de Jean-Claude Kennedy (maire de Vitry-sur-Seine, Michel Leprêtre (Président de l’EPT Grand Orly - Seine Bièvre), Christian Favier (Président du Conseil départemental du Val-de-Marne), Didier Gonzales (maire de Villeneuve-le-roi, conseiller régional d’Ile-de-France), Michel Cadot (Préfet de la région Ile-de-France, Yannick Imbert (SGAR), Thierry Febvay (directeur général de l’EPA Orsa), Thierry Lajoie (directeur général de Grand Paris Aménagement) et nombreux élus. Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires a salué l’exemplarité de la méthode employée pour aménager le secteur par le biais d’un Contrat d’intérêt national (CIN) et a indiqué que les Ardoines avait été une source d’inspiration pour proposition dans le projet de loi ELAN les PPA.


Avec ses 160 mètres de long et ses 29 mètres de large, le futur pont-paysage desservira le futur pôle multimodal des Ardoines (ligne 15 du Grand Paris Express, RER C, Tzen5, cinq lignes de bus). « Il va relier la ville à la zone d’activité ».


Neuf promesses de vente ont été signées début mars pour 850 logements dont 40 % de logements sociaux. Le permis de construire de l’hotel logistique développé par Sogaris doit quant à lui être déposé à l’été pour une livraison au premier semestre 2021.


Un équipement culturel dans la Grande Halle sera réalisé. Il conservera une activité ferroviaire avec le technicentre du RER C sur une partie, mais Linkcity va y développer un équipement culturel central autour du numérique et des arts urbains. Le projet sera à dominante tertiaire avec des bureaux, des activités commerciales, des salles de cinéma, des fab labs, un musée, une maison de santé. Linkcity développera aussi des bureaux près de la gare.